Natacha Ivosevich
Psychologue clinicienne/Psychanalyste/Psychothérapeute
JARRY Centre d'affaires"Les Jardins de HOUELBOURG" 0690-50-49-32
Vieux-Habitants 0590-81-43-71

Décret n° 2012-695 du 7 mai 2012 relatif à l'usage du titre de psychothérapeute
La publication du décret d’application, relatif à l’usage du titre de psychothérapeute, met en route l’application de la loi.
Ce décret définit en 19 articles les équivalences et le nombre d’heures de formation en psychopathologie clinique, exigées des candidats au titre de psychothérapeute.

Quelles Consultations?

"Les souvenirs oubliés ne sont pas perdus"

FREUD

moreeuw

MENU
  • Accueil
  • Psychologue?Clinicien?Psychothérapeute?
    Orientation Psychanalytique?
  • Diplômes et parcours professionnel
  • Quelles consultations?
  • Code de déontologie
  • Rendez vous.Tarifs et plan
  • Liens et numéros utiles

  • Les thérapies familiales psychanalytiques

    "On donne tout à nos enfants y compris des peurs qui ne leur appartiennent pas"

    Lyse Desroches

    ostade

    Elles s’adressent en général à des familles dont un des membres présente des troubles : comportement, alimentaires, etc… ce membre est en quelque sorte le symptôme visible de cette famille .
    Il faut garder à l’esprit que tout groupe exige pour subsister une certaine stabilité, et que toucher à l’un de ses membres peut déséquilibrer les autres.
    Ces thérapies utilisent les concepts psychanalytiques individuels pour comprendre la structure des conflits interpersonnels en action dans le groupe familial.
    Elles tiennent compte de la projection des conflits psychiques non résolus des parents sur leur enfant, et des grands parents sur les parents, c’est une approche transgénérationnelle.

    Les séances se déroulent en présence de deux thérapeutes, un possédant le diplôme de thérapies familiales et un co-thérapeute formé à la technique.
    Lors des premières séances, les thérapeutes ont besoin de rencontrer la totalité des membres de la famille, parents, grands-parents, frères et sœurs du patient.
    Ensuite, les séances réuniront les intervenants essentiels du groupe familial. Elles durent une heure environ et ont lieu une ou deux fois par mois.

    L’analyse des pratiques

    "Le rapport entre ce que je suis, le sujet dont je m’occupe et ma pratique "

    amerindiens

    L’analyse des pratiques, quelque soit la façon dont on la nomme : supervision etc…, renvoie à l’idée que dans l’après-coup, il demeure essentiel de penser son implication dans les actes adoptés dans une fonction.
    Elle s’adresse en premier lieu à des équipes dont le travail en groupe se confronte à des problématiques difficiles, parfois épuisantes psychiquement (éducatives, hospitalières, sociales principalement).
    Elle requiert du psychologue la connaissance de la dynamique groupale et la faculté d’animer et de faire se confronter des points de vue, pour qu’advienne le sens que chacun met derrière les mots.
    Elle permet la prise de distance nécessaire à la réflexion et à la mise en mouvement, la potentialisation des ressources individuelles et groupales.
    L’équipe se met alors en mesure d’élaborer elle-même les instruments de sa pratique et les moyens de sa formation.

    Les équipes, composées de 7 membres maximum, se réunissent de une fois par semaine à une fois par mois, avec la psychologue, sans la présence d’un supérieur hiérarchique.
    La démarche peut être individuelle, ou entrer dans le cadre de la formation permanente.

    L’entretien individuel

    matta

    "L'adolescent est l'amalgame d'un adulte en "devenir" et d'un enfant en "revenir"

    José St Louis

    Pouvoir parler dans un lieu et avec une personne qui n'émet pas de jugement apporte un certain soulagement et permet de surmonter certaines crises.
    Il s’agit de trouver une écoute et un espace de parole nécessaire face à une souffrance ou difficulté présente ( deuil, crises, maladie, accident….)
    Cette forme d’entretien offre un appui et un soutien face à la traversée d’une épreuve, d’un moment critique de la vie.
    La qualité d’empathie ainsi que le secret professionnel dont le psychologue reste le garant(quelque soit l'âge du patient), donne l’espace nécessaire pour exprimer sa souffrance.
    Parfois, le patient décide que cette série d'entretiens suffit ou qu’il ne souhaite pas un travail plus approfondi.
    Dans d'autres cas, il décide, en accord avec la psychologue, de la mise en place d'un suivi psychothérapeutique.

    La psychothérapie

    suraud

    "Faute de pouvoir voir clair, nous voulons, à tout le moins, voir clairement les obscurités."

    Freud

    Cette pratique thérapeutique centrée sur le sujet est un processus de changement.
    Elle permet la levée progressive de certains symptômes, des réaménagements importants sur le plan du fonctionnement psychique.
    Selon Freud, son but ultime n'est pas de guérir en effaçant un symptôme mais d'aboutir à "la récupération de ses facultés d'agir, de penser et de jouir de l'existence"
    Elle vise à atténuer la souffrance psychique et à donner les outils nécessaires pour mieux gérer son quotidien.
    Elle identifie les difficultés présentes, ponctuelles qui auraient un lien avec des conflits non résolus du passé sans pour autant s’engager vers une cure psychanalytique.
    Elle peut être un outil de développement personnel et est adaptée à de nombreuses problématiques.
    La psychothérapie ne s’adresse pas qu’à l’adulte mais offre à l'enfant et à l'adolescent un espace confidentiel et sécurisant, où il peut exprimer ses difficultés et ses peurs, par la parole, ou le jeu et le dessin pour les plus jeunes.

    Le bilan psychologique

    Un bilan psychologique décrit le fonctionnement psychique d’un jeune à un instant donné, en tenant compte de son environnement familial et extra-familial .
    Ce bilan explore de manière standardisée, d’une part le niveau de fonctionnement intellectuel de l'enfant et d’autre part sa personnalité .
    Les tests utilisés sont sous forme d'images ou de questionnaires.
    Ils donnent des indications sur les aptitudes intellectuelles d'une personne, par rapport à une population de référence.
    L'interprétation des résultats doit se faire avec prudence.
    Certains résultats faibles entrainent des questions sur l'implication de facteurs tels le stress, la fatigue, l'inhibition ou la lenteur.
    Un test de QI est souvent utilisé dans cet examen, mais le psychologue clinicien (voir Code de déontologie) l’inscrit dans un bilan complet, et peut le déléguer à un psychologue scolaire.
    Ceci de façon à effectuer les tests de personnalité car au delà d’un regard sur le niveau intellectuel d’un enfant, cerner celui de son développement social et affectif reste primordial pour la pertinence de son orientation.
    Un bilan psychologique se déroule sur plusieurs rendez-vous :
    une séance d'entretien, deux ou trois séances de tests et enfin séance de restitution au patient, enfant ou adolescent, puis à sa famille.

    Pour me contacter, cliquez ici
    Code et Design N ivosevich. 2011.